Quels arguments pour convaincre un libraire de mettre en rayon puis à son prospect d’acheter ce petit cahier à un prix mirobolant ?

cliquer sur l’icône pour accéder à sa description

L’objet

Titré « catalogue à …. balles » ce petit cahier au format A5, compte 38 pages dans une couverture, légèrement cartonnée, au motif léopard noire, d’où émergent en blanc un titre trivial intégrant un « champ à remplir » et quatre noms, auteurs presque inconnus. Prix public : 50€.

Les contributeurs

À l’initiative de ce projet, j’y ai contribué à plusieurs niveaux.
Mon statut d’auto entreprise Le petit jaunais couvre l’édition, le traitement des images, la conception graphique, la production et la diffusion.
Artiste, je suis l’auteure des œuvres reproduites avec Philippe Cognée artiste peintre reconnu, de l’architecture du cahier.

Qui sont mes partenaires ? L’imprimeur avec qui je travaille la qualité d’impression depuis plusieurs années

Guillaume Fougerat, linguiste de formation, découvre ma démarche artistique. Nous travaillons ensemble son texte.
Benoit Decron, conservateur du Musée Rodez, critique d’art, avec qui j’ai déjà travaillé entre autres : « Le petit jaunais est là » catalogue édité par le Centre d’art de Chatellerault. Il a initié une première collaboration avec Philippe Cognée en 2001.

L’économie de ce livre

L’économie(s) du livre est ce qui fabrique le prix et vice et versa.
Le prix que je donne à mon livre génère une économie.
Il s’inscrit dans un contexte plus large, lui même économique, culturel, esthétique, stratégique, celui de mes éditions sur presque 30 ans, et des éditions concurrentes. Le prix coutant d’un tel produit culturel dans la chaine du livre prend en compte :
– la conception éditoriale
– les avances sur les droits d’auteurs
– la conception graphique
– les crédits photographiques
– l’impression
– la communication
– la diffusion
Chaque étape est correctement rétribuée.
Une production artisanale et un tirage au coup par coup d’une vingtaine d’exemplaires.
Recherche d’un minimum de rentabilité, sans subvention, ni apport.
Une politique éditoriale activiste avec comme enjeu la recherche artistique.
Sept ans, pour la création puis le traitements des visuels, produits de l’évolution d’une collaboration artistique singulière.
Trois ans d’engagement des acteurs et auteurs pour les textes.

Le prix du livre

« Je suis un livre, achète moi maintenant » est le titre plein d’humour du livre d’artiste d’A. R. Penck. Oui, un livre s’achète, il faut bien lui mettre un prix.
Avançons pour comprendre ce qui peut motiver celui là.

La loi

Chaque livre a un prix : « le prix unique du livre » signifie qu’un livre, dans le contexte d’une politique nationale de protection de la filière) affiche le même prix quelque soit son vendeur : petites, moyennes ou grandes surfaces.
L’esthétique
Le prix, colore, parfume, est intrinsèque à l’œuvre.
Fixer le prix d’un livre est aussi important que choisir le papier, un auteur, une police de caractère. C’est une marque, un label, un étalon, une contemporanéité, une temporalité. Vecteur de sens. Politique.

Le marketing

Le prix, la forme et le fond du livre sont pensés pour séduire un ou des publics. Les grandes maisons d’éditions peuvent par la diversité de leurs domaines d’activités proposer dans le rayon Beaux-Arts des centaines de productions toutes plus alléchantes les unes que les autres pour quelques euros et plus rarement centaines.

La concurrence

Les petits éditeurs, micro éditeurs, éditeurs alternatifs, imprimeurs parfois… se disputent les quelques amateurs, collectionneurs, bibliothèques, musées, avec des prix allant de la gratuité, à des sommes dépassant toutes imaginations.
La diversité de leurs statuts commerciaux ou pas, des modes de financements, des apports et subventions, plus ou moins transparents et équitables, des intentions ou objectifs (objet de communication, exercices, profession de fois, œuvres d’arts …) rendent difficiles la compréhension ou la justification d’un prix.
Dans cette jungle, quelle(s) posture(s) adopter ? Se cacher, se montrer, jouer avec ce détail qui provoquera le déplacement du livre d’une main à l’autre.

L’éthique

Pour les produits alimentaires, les voitures, plus récemment les vêtements, une prise de conscience écologique s’est imposée, pourquoi pas pour les produits culturels, les œuvres d’arts ?
Une écologie pas seulement pensée autour de sa fabrication,
mais aussi de sa conception et de sa vente,
Vendre à tout prix, n’est-il pas une forme de gaspillage, de pollution,
Acheter moins et mieux, autrement,
Acheter collectivement pour partager faire circuler un livre dans l’esprit des bibliothèques, Permettre la juste rémunération de tous les contributeurs,
Vendre, acheter un livre pour soutenir une démarche artistique,S’intéresser à une production plus marginales, locales,
Un objet en papier sobre et pourquoi pas sa version numérique,
Ne sont ce pas des gestes écologiques ?

Mon offre

Ce livre se présente également comme un ouvrage documentaire et réflexif d’une suite d’œuvres originales ou multiples dont les prix s’échelonnent entre 100 et 2000 €.
Dans ce propre microcosme, ce catalogue, riche de multiples reproductions soignées, y devient très accessible.
Pas tout à fait « le prix libre » (celui qui laisse à son acheteur le choix de le fixer) « le prix en suspension » suggère un prix « à la tête du client » sans déroger à la règle du prix unique :

  • 50 €, prix de vente public dans les librairies et sur le catalogue http://www.lepetitjaunais.com
  • 50% de remise aux amis
  • 30% marge du libraire
  • un bonus à valoir pour tout achat d’un « TONER », d’un « MONO-POLY » , d’une estampe IDOLL ou d’un triptyque de NOISE
  • 15 € de remise pour tout achat aux éditions Le petit jaunais (sur présentation d’un coupon)
  • 15 € le même en version numérique interactive à télécharger après paiement.

catalogue à … balles

Version numérique du cahier de 40 pages. Visuels : Nancy Sulmont-A. Philippe Cognée. Textes : Guillaume Fougerat,Benoit Decron. Conception graphique : Nancy Sulmont-A. ISBN 979-10-95283-19-5

15,00 €

Publié par nancysulmonta

artiste en édition

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :